Message d'erreur

Notice : Undefined index: cvdc_section dans eval() (ligne 2 dans /data2/cvdc_public_new/sites/all/modules/contrib/custom_breadcrumbs/custom_breadcrumbs.module(1189) : eval()'d code).

Les détenus peuvent également faire certifier leurs compétences

Jeudi, 1 Juillet, 2021 - 12:00

Dès 2016, les ministres compétents ont souhaité coordonner les politiques d’intervention en prison, notamment au niveau de l’insertion professionnelle. Dans ce cadre, la validation des compétences est un des outils pertinents car adapté aux profils des détenus, souvent peu qualifiés et ayant connu des parcours professionnels non-linéaires.

L’accompagnement spécifique et soutenu des détenus est possible grâce à un renfort en ressources humaines en Wallonie et à maintenant également à Bruxelles. Le travail de mise en place du projet au sein de l’établissement pénitentiaire de Marche-en-Famenne se poursuit, et un autre se développe depuis 2019 notamment avec l'établissement d’Ittre.

Au quotidien, le projet s’axe autour des rencontres avec les détenus qui se sont montrés concernés par la communication faite autour du dispositif au sein de la prison. Un premier entretien permet d’évoquer avec l’intéressé ce qu’est la Validation des compétences, ce qu’elle n’est pas, mais surtout de faire connaissance avec ce dernier et de se pencher sur son parcours et son projet professionnel. Si cela semble opportun, les chargées de mission contactent un Centre agréé afin d’organiser une guidance, au sein même de la prison ou à l’extérieur lorsque cela est possible. Selon le résultat de la guidance, les perspectives de sortie du candidat et les partenariats envisageables avec les Centres et l’infrastructure de la prison, l’épreuve pourra s’organiser directement au sein-même de la prison. Dans ce dernier cas, les chargées de mission veilleront à recréer, en collaboration étroite avec les Centres agréé et le Consortium de validation des compétences, les épreuves selon les prescrits des référentiels afin de veiller à la garantie qualité. Enfin, le travail de ces dernières visera également à assurer un suivi global des candidats, en étroit partenariat avec le personnel pénitentiaire.

24 Titres de compétence ont été délivrés à des personnes incarcérées depuis le début du projet. Plus que des chiffres, cette démarche offre aux candidats une approche nouvelle visant à maximiser leurs chances de trouver un emploi à la sortie de prison.  La  personne désireuse peut dès lors mettre à profit son temps en détention pour faire valider son expérience : « Depuis longtemps, je coupais  les cheveux des gens pour mon plaisir et je voulais montrer mes compétences de manière objective », « J’aime ce travail (…) et j’envisage à moyen terme d’ouvrir mon propre salon de coiffure pour hommes ».  L’obtention d’un titre c’est aussi une source de fierté et de gain de confiance en ses capacités « …je reçois un document officiel et je me sens très fier d’être reconnu», tout comme une occasion de se redynamiser : « Il aura fallu que je rentre en prison et que j’arrive à celle de Marche pour que je me prenne en main (…). Je suis en prison certes, mais grâce à vous une porte s’est ouverte à moi. »

L’objectif est aujourd’hui, avec le soutien des Centres de validation des compétences, de toucher un maximum de personnes incarcérées en implémentant la validation des compétences dans les établissements pénitentiaires.

     IFAPME  Enseignement promotion sociale